• Pierre Lapin est un petit lapin bien désobéissant. Sa maman, Madame Lapin, lui a interdit d'aller dans le jardin de Monsieur MacGregor. Mais il n'en fait qu'à sa tête : sitôt sa maman partie, il court dans le jardin... et connaît quelques mésaventures ! Pierre Lapin, Benjamin Lapin, Jemima Canard, Madame Piquedoux... Les personnages espiègles de Beatrix Potter continuent de ravir l'imagination des enfants du monde entier depuis plusieurs générations.

  • Les aventures de Tom Sawyer

    Mark Twain

    • Bookelis
    • 22 Janvier 2017

    Les Aventures de Tom Sawyer raconte les péripéties de Tom Sawyer, garnement malicieux et superstitieux, accompagné de plusieurs de ses camarades, au premier rang desquels Huckleberry Finn et Joe Harper. La ville de Saint Petersburg, sur le Mississippi, est le théâtre de ces aventures. Tom est élevé par sa tante Polly à la suite de la mort de ses parents alors que son ami Huck vit dans des tonneaux...

  • Augustin Meaulnes, élève de Sainte-Agathe, se retrouve à un bal étrange après s'être endormi sur la route de la gare. Il y rencontre une jeune fille, qui lui dit s'appeler Yvonne de Galais et dont il tombe irrémédiablement amoureux. Mais il doit quitter précipitamment les lieux, sans pouvoir repérer son chemin... De retour à Sainte-Agathe, il n'a plus qu'une seule pensée : comment la retrouver ?
    Le Grand Meaulnes nous plonge au coeur d'une rêverie adolescente, le merveilleux s'effaçant peu à peu pour dévoiler une histoire d'amour bien réelle. Paru en 1913, c'est l'unique roman d'Alain-Fournier, qui décèdera peu après, à l'âge de vingt-sept ans, lors de la première guerre mondiale.

  • Enquêteur, ouvrier, marié, ou chasseur de trésor, Arsène Lupin est un véritable caméléon, aussi silencieux que cambrioleur. Il déchiffre un code optique dans «Les Jeux du soleil», se fait passer pour un bijoutier dans «L'Anneau nuptial», devient expert d'art pictural dans «Le Signe de l'ombre». Il joue au galant aristocrate en haut-de-forme; au gentleman au monocle doré; au sauveteur imprévu qui, jamais, n'oublie de rendre justice dès que l'occasion se présente. Généreux et séducteur, ça c'est du grand Lupin!
    Après «813», Maurice Leblanc retourne aux sources avec «Les Confidences d'Arsène Lupin», un recueil de neuf nouvelles moins sombre que les romans précédents. Arsène Lupin est de nouveau celui qu'il était dans ses débuts: l'éternel gentleman-cambrioleur au grand coeur.


    />
    Maurice Leblanc (1864-1941) est l'auteur de nombreux romans policiers, mais il est surtout le père du fameux Arsène Lupin. Né d'une famille de négociant, il fuit en Ecosse durant la guerre franco-allemande, puis revient étudier à Rouen. Déjà, il fréquente Gustave Flaubert et Guy de Maupassant. Il refuse de faire le travail imposé par son père dans une fabrique de cadres, et s'oriente vers le métier d'écrivain. Avec ses romans-feuilletons («Une femme», en 1893) il attise la curiosité de quelques auteurs célèbres, dont Alphonse Daudet. Mais c'est lorsqu'il publie en 1905 «L'Arrestation d'Arsène Lupin», sur le modèle de Sherlock Holmes, qu'il connaît un succès retentissant. Il continue sur sa lancée avec «Arsène Lupin contre Herlock Sholmès» qui provoque la colère de Conan Doyle. Il renforce son personnage Arsène Lupin au fil de sa carrière, et aujourd'hui encore, on ne cesse d'apprécier ce gentleman-cambrioleur en livre, en film ou en série.

  • Férus d'étymologie, Dominique Roques et Alexis Dormal s'emparent des origines les plus surprenantes et étonnantes des mots pour les expliquer à travers leur personnage fétiche, Pico Bogue. En une page et un gag, chaque mot voit ainsi ses racines ou origines détaillées, le tout en riant ou souriant. Incontournable pour tous les curieux de la langue, enfants ou adultes.

  • Paris. 1482. Sur le parvis de Notre-Dame, Esmeralda, une jeune bohémienne à la beauté farouche, danse et fait tourner les coeurs. Son amour pour Phoebus de Châteaupers, capitaine de la garde, déclenche la jalousie maléfique de l'archidiacre Claude Frollo. Avec l'aide de Quasimodo, Pape des fous à la laideur monstrueuse, il fera tout pour anéantir cette ensorceleuse au passé mystérieux. Dans cette fresque historique, le destin des personnages se joue autour de la cathédrale la plus célèbre du monde.
    Notre-Dame de Paris, oeuvre majeure du chef de file du romantisme, écrit alors que Victor Hugo n'a pas encore trente ans, oscille entre roman historique et roman gothique, jouant des registres pour mettre en scène, dans Paris, ville de tous les possibles, des personnages soumis à leur destin.

    Niveaux et thèmes au programme
    4e : La ville, lieu de tous les possibles ? (questionnement complémentaire)
    3e : Dénoncer les travers de la société (Vivre en société, participer à la société)
    2de-1re : Le roman et le récit
    1re pro : Itinéraires romanesques

  • Ces récits célèbres, notamment La Chèvre de M. Seguin, oscillent brillamment entre pittoresque et le merveilleux. 

    Collège 5e : Vivre avec autrui : familles, amis, réseaux
    Collège 5e : Imaginer des univers nouveaux
    Collège  4e : La fiction pour interroger le réel

  • Poil de Carotte

    Jules Renard

    « Poil de Carotte » est le surnom d'un garçon roux maltraité par ses parents. Il doit ruser pour se défendre contre la haine de sa mère, l'indifférence de son père ainsi que les humiliations de sa soeur Ernestine et de son frère Félix. À cause de ses cheveux roux et de ses taches de rousseur, il est mal-aimé et malheureux, son enfance est une lutte quotidienne... Il est le souffre-douleur de sa famille. Sans cesse raillé ou humilié, victime de la cruauté de sa mère et du caractère bourru de son père, il souffre aussi de sa maladresse et de sa malchance.



    Pierre-Jules Renard, dit Jules Renard, est un écrivain et auteur dramatique français. Ses oeuvres principales sont : L'Écornifleur (1892) ; Poil de Carotte (1894) ; Journal, 1887-1910 (posthume). Il a reçu la Légion d'honneur en 1900 et a été élu membre de l'Académie Goncourt en 1907.

  • La guerre des boutons

    Louis Pergaud

    Deux bandes d'enfants de deux villages rivaux, Longeverne et Velrans, dans la campagne française à la fin du XIXe siècle, s'affrontent à coups de pieds et de poings, jets de cailloux et de bâtons, dans le but de couper les boutons qui retiennent leurs vêtements. L'humiliation est inévitable pour ceux qui tombent aux mains de l'ennemi. En outre, ils risquent une correction des parents s'ils reviennent dépenaillés.



    Louis Pergaud est un écrivain français. Il est notamment l'auteur de De Goupil à Margot, prix Goncourt 1910, et de La Guerre des boutons, paru en 1912.

  • Un conte merveilleux plein d'humour, de fantaisie, de rencontres extravagantes, devenu un classique du genre.
    Notions littéraires : le conte merveilleux ; le personnage du conte ; l'humour, l'absurde et le non-sensHistoire des arts : la littérature pour la jeunesse au temps de Lewis Carroll ; histoire du livre illustré
    OEuvres du rabat : John Tenniell

  • « Il était une fois... -- Un Roi ! s'écrieront aussitôt mes petits lecteurs. Non, les enfants, vous vous trompez. Il était une fois un morceau de bois »
    ... ainsi commence l'histoire.

  • Madame Tichat a invité des amies pour le thé. Avant leur arrivée, elle habille Tom et ses deux soeurs de beaux vêtements tout propres. « Attention, les enfants ! Ne vous salissez pas ! », leur dit-elle. Mais les trois petits chatons ont bien du mal à rester en place... Pierre Lapin, Benjamin Lapin, Jemima Canard, Madame Piquedoux... Les personnages espiègles de Beatrix Potter continuent de ravir l'imagination des enfants du monde entier depuis plusieurs générations.

  • En Guyane, le père d'Abel ramène un anaconda blessé qu'il confie à son fils. À partir de 8 ans

  • « Celui qui lit dans une langue étrangère se fait une force de sa faiblesse. Il lit avec plus d'attention que dans sa langue maternelle. L'incompétence est pour lui un stimulant autant qu'un handicap. On lit mieux dans une langue qu'on sait mal. » Comme il l'a fait de ses lectures d'enfance dans Seuls les enfants savent lire, Michel Zink se souvient ici de quelques-uns des livres lus au cours de sa vie en allemand, anglais ou italien, non qu'il possède parfaitement ces langues, mais au contraire parce que la paresse lui a trop souvent fait préférer le plaisir de la lecture à l'effort d'un apprentissage méthodique.

  • À la mort tragique de leurs parents, Rose et Anne, soeurs jumelles, voient leur existence emprunter des chemins différents. Et quand le malheur frappe une nouvelle fois Rose, elle sombre pour de bon dans la drogue. Commence alors une descente une par une des marches qui la conduisent à l'enfer. Quel malaise, quel mal d'être cache ce besoin d'échapper à la vie ordinaire? À plusieurs reprises, Rose voit la mort de près, en tentant de se détruire. Mais l'amour et l'affection que les deux soeurs éprouvent l'une pour l'autre joueront le rôle d'un révélateur de leur personnalité et Anne trouvera l'énergie capable de sauver Rose, avant que ne survienne l'irréparable.

  • Une adaptation de l'aventure légendaire du justicier des bois.

  • Voici peut-être le plus pittoresque, le plus vivant journal intime qu'on ait jamais écrit. Il a été tenu au cours des années 1761-1762, alors que Boswell, âgé de vingt-deux ans, découvrait la vie de Londres. Fils d'un lord écossais, bien introduit dans la société, il fréquentait les meilleurs salons de la ville. Tout ce qu'il a vu là et dans des milieux sociaux bien différents, il le note chaque jour, plantant ainsi le décor du roman de sa vie. Boswell, avec une désarmante franchise, conte toutes ses aventures. Et d'abord les amoureuses : sa liaison romantique et burlesque avec l'actrice Louisa. D'un tempérament ardent, Boswell ne se limitait pas à la fréquentation de cette « femme adorable » : il profitait des facilités offertes par les rues de Londres avec une liberté qui nous permet de connaître certains aspects bien curieux de la vie de plaisir au XVIIIe siècle. Les tableaux qu'il brosse ici, ses entretiens avec les plus célèbres écrivains et artistes du temps révèlent, au même titre que ses peintures de la vie mondaine, avec quelle chaleureuse ardeur il accueillait tout de la vie. On aimera ce livre parce qu'il est toujours intelligent et qu'un véritable génie littéraire s'y manifeste illuminé par la gaîté de la jeunesse.

  • C'est l'un des derniers compagnons de la Libération qui témoigne dans cet ouvrage. « Je vais avoir besoin de vous », dit simplement le général de Gaulle au jeune Hubert Germain lorsque celui-ci arrive en Angleterre en juin 1940, parmi les premiers Français libres. Hubert Germain a 19 ans, sera chevalier de la Légion d'Honneur à 21, Compagnon de la Libération deux ans plus tard : « Quand vous êtes reçu comme Compagnon, c'est comme si la foudre vous tombait dessus » résume-t-il. Légionnaire de la mythique 13e DBLE, Hubert Germain combat à Bir Hakeim, El Alamein, en Italie où il est blessé, puis durant toute la campagne de libération de la France. Il sera aussi maire, député puis ministre de Georges Pompidou. « Vous m'emmerdez avec Germain ! », rétorque le général de Gaulle alors qu'on le presse, vingt ans plus tard, d'écouter celui qu'on a envoyé rencontrer les émissaires des généraux putschistes d'Alger. Hubert Germain pardonne tout à celui qu'il considère comme son deuxième père. À cent ans, Hubert Germain n'a jamais cessé de résister. « Quand le dernier d'entre nous sera mort, la flamme s'éteindra. Mais il restera toujours des braises. Et il faut aujourd'hui en France des braises ardentes ! » C'est le message que veut laisser Hubert Germain dans ce témoignage inédit, recueilli par Marc Leroy. Le siècle y défile, de l'inacceptable défaite de 1940 pour ce fils d'officier supérieur, à la mort du général de Gaulle - « l'enterrement d'un grand prince médiéval d'occident » - jusqu'aux épreuves vécues par la France aujourd'hui.

  • Jeune et beau gabarier, Hugo, élevé par un père aimant mais taciturne, a toujours cru que sa mère était morte en le mettant au monde. Mais la réalité est tout autre. Lorsqu'il découvre la vérité, le jeune homme voit sa vie prendre un chemin qu'il était loin d'avoir soupçonné. Il va de mauvaises surprises en amères déceptions, se sent trahi à la fois par la personne la plus importante de sa vie et les ombres malveillantes du destin. Et son coeur tourneboulé l'empêche de voir que l'amour et le bonheur sont si près de lui qu'il n'a qu'à tendre la main pour les cueillir.

    Mais celle qui l'aime - et que lui ne voit pas - a la patience et la foi. Elle le sait: un jour, elle et lui, ces deux enfants du Pas du Loup, seront ensemble à jamais, comme les deux âmes soeurs qu'ils sont et ont toujours été.

  • Graziella

    Alphonse de Lamartine

    Graziella est un roman d'Alphonse de Lamartine.
    Présentation
    | D'abord intégré à l'ouvrage autobiographique Les Confidences en 1849, ce roman fut publié seul en 1852. Lamartine y évoque l'Italie et surtout la région napolitaine, où il séjourna à deux reprises, d'abord durant sa jeunesse, en 1811 et 1812, ensuite en 1844, en compagnie de sa femme et de ses nièces.
    Reprenant certains thèmes chers au romantisme (l'ennui, le vague des passions, la fougue et les idéaux de jeunesse, le voyage, l'harmonie de l'homme et de la nature), il y romance son premier séjour, et dessine le portrait charmant d'une adolescente amoureuse, d'une 'Ève naïve'1, meurtrie par l'abandon. Ce roman vaut surtout pour la description de la jeunesse romantique et pour la poésie pittoresque de ses descriptions, notamment celles de l'île d'Ischia, de la Naples populaire (l'astrico) et du Vésuve. L''Épisode' de la tempête en mer reprend enfin habilement un véritable topos épique...|
    |Source Wikipédia|

  • En finir avec la croyance des "je suis nul(le) en maths" !

    C'est souvent en classe de 2nde que les élèves réalisent que leurs méthodes du collège ne sont plus efficaces. La demande des professeurs est plus complexe : il ne s'agit plus de réciter son cours par coeur, mais de "comprendre", de "réfléchir", de "rédiger". Bon nombre d'élèves paniquent et perdent pied.

    Mais réfléchir, analyser, utiliser ses connaissances, cela s'apprend, petit à petit, et parfois même avec plaisir ! C'est le pari de cet ouvrage très pédagogique et ludique, dans lequel parents et adolescents trouveront toutes les clés pour dénouer les blocages, retrouver la motivation et gagner en confiance. Les outils visuels proposés seront d'autant plus efficaces qu'ils seront utilisés dès la 3e. Cela permettra à ceux qui choisiront la spécialité maths en 1re d'être tout de suite opérationnels, et aux autres d'aborder les mathématiques sans stress.


    Des exemples et des anecdotes pour découvrir les maths autrement et sortir du blocage.

    Des méthodes et des outils pour travailler mieux sans travailler plus.

    Un carnet de formules et 34 cartes mentales pour avoir des bases solides en 1re et Tale.

  • Sous la restauration, Octave de Malivert, diplômé de l'Ecole Polytechnique, a tout pour être heureux. Il a bon esprit, une bonne situation, mais n'en demeure pas moins mélancolique. C'est qu'il n'a d'yeux que pour Armance de Zohiloff, mais, malgré un amour réciproque aussi doux que passionné, il ne peut lui dévoiler son «fatal secret» - un aveu impossible, source de son désarroi intérieur.
    Paru en 1826, «Armance» est le premier roman de Stendhal. Rédigé à la suite d'une déception amoureuse, Octave et Armance, à l'apogée de l'amour, reflètent toute la sensibilité de l'auteur, et tout le génie d'un auteur en plein épanouissement littéraire.



    Stendhal (1783-1842), pseudonyme d'Henri Beyle, est un écrivain français. Il perd sa mère, et, très tôt, est confronté à un dur père. De cette jeunesse naît un sentiment de révolte, ce qui influencera sa vie et ses oeuvres. Il se passionne pour la littérature en 1799 et étudie à Paris. Mais il est forcé de rentrer au ministère de la Guerre et doit se rendre à Milan. Il perd son emploi, et se met à écrire quelques essais. Il retourne à Paris en 1821 et publie «Le Rouge et le Noir», en 1830. Affecté par la pauvreté, il retourne en Italie, et écrit «La Chartreuse de Parme», en 1839.

  • Une enquête dramatique menée par un jeune garçon.

empty