• Le neveu de Rameau

    Denis Diderot

    Le Neveu de Rameau ou La Satire seconde est un dialogue écrit par Denis Diderot entre 1762 et 1773. Il s'agit d'une discussion à bâtons rompus entre Moi, le narrateur, philosophe, et Lui, Jean-François Rameau, neveu du célèbre compositeur Jean-Philippe Rameau.

    Contenu
    Les personnages
    Le neveu de Rameau est à la fois artiste, philosophe, fantasque et cynique. Comparé au « Neveu », le philosophe incarne en lui la réflexion. Il a surtout pour but de donner la réplique au Neveu. Rameau réfute les valeurs morales imposées par la société : vertu, amitié. Il pense qu'il faut être immoral pour pouvoir réussir. Le philosophe tente de le persuader que l'honnêteté seule peut rendre heureux. Les deux hommes discutent ainsi dans un café du Palais-Royal. Ils se demandent à quelle personne il faut ressembler pour devenir le citoyen idéal.
    La morale
    Prenant l'apparence d'une conversation à bâtons rompus, cette discussion est centrée sur le thème de la morale -- thème important dans l'oeuvre de Diderot. Il est approché par différents biais, comme l'éducation, la place de l'homme de génie dans la société, la musique...

    Les hommes, pour satisfaire leurs besoins, se soumettent et s'éloignent des valeurs défendues par le philosophe car la philosophie serait irréaliste. Cependant, la vie de Lui paraît vide et improductive, inutile et vaine. Il n'aurait rien produit là où le philosophe travaille pour le bien de l'humanité.
    Réalisme
    Pour illustrer son propos, ajouter du réalisme à la scène -- trait courant dans les fictions de Diderot --, régler ses comptes ou introduire de l'humour ou une digression, Diderot évoque des personnages, des oeuvres ou des événements de son temps et égratigne quelques-uns de ses adversaires. Ces évocations comptent parmi les rares indices qui permettent de dater la rédaction du dialogue et l'associe au genre de la satire.
    |Wikipédia|

empty