Sépia

  • Archibald le marin

    Yvon Thalamer

    • Sépia
    • 27 Août 2020

    Archibald est sans doute le plus attachant des personnages créés par Hergé. Depuis 1940 et sa rencontre avec un petit reporter à bord d'un vieux cargo, on sait tout de la vie aventureuse que ce marin a menée à ses côtés, mais sur sa vie antérieure, c'est le black-out complet ! Une longue et minutieuse enquête a permis de révéler que la mer et les bateaux ont toujours eu une importance capitale pour ce capitaine désormais célèbre dans le monde entier. On apprendra aussi pourquoi les amateurs de BD l'ont découvert sous les traits d'un véritable ivrogne, capitaine d'opérette d'un bateau utilisé à son insu pour le trafic de drogue.

  • Les aventures de Tintin ont commencé en 1929 dans un supplément destiné à la jeunesse du journal belge Le Vingtième siècle. Elles se sont terminées avec la mort d'Hergé en 1983, après la parution de vingt-trois albums, de Tintin au pays des Soviets à Tintin et les Picaros. Le travail d'Hergé fut considérable : sa documentation était très précise et aucun détail visible dans un album n'est jamais placé par hasard. Mais le lecteur les a-t-il remarqués ? Tintin entre dans un cinéma à Shanghai : en existait-il à l'époque du Lotus Bleu ? Dans quel album peut-on voir un tableau de Sisley ? De quel événement historique réel Hergé s'est-il inspiré pour créer Le Sceptre d'Ottokar ? Pourquoi la fusée du professeur Tournesol est-elle à damier rouge et blanc ? Pourquoi l'épave de La Licorne n'aurait jamais dû être retrouvée ? Vous lirez les réponses à ces questions - et à bien d'autres - dans ce volume qui présente plus de huit cents illustrations en relation directe avec les vignettes mythiques des albums d'Hergé.

  • Tintin est souvent armé mais c'est surtout lui qui est victime de la violence. Ses aventures se déroulent généralement dans un contexte réel. Hergé savait utiliser l'actualité pour donner tout le réalisme qu'il souhaitait à ses albums. Certaines guerres sont bien réelles comme dans Le lotus bleu ou L'oreille cassée. D'autres paraissent imaginaires et pourtant... Comment faire la part entre la réalité et la fiction ? C'est tout le but de cet ouvrage qui fourmille d'informations très précises aussi bien dans les conflits abordés que dans le choix des armes, légères ou lourdes ! Plus de 150 entrées pour revivre en détail une grande page de l'Histoire du XXe siècle.

  • Curieusement, alors que tout a été dit ou presque sur Hergé et Tintin, peu d'analyses ont été consacrées aux femmes dans une oeuvre pourtant universelle. Cela signifie-t-il que cette moitié de l'humanité est si peu présente dans les 24 albums qu'il n'y a rien à en dire ? L'univers du petit reporter serait-il uniquement masculin ? Ce livre a pour ambition de combler cette lacune, en s'interrogeant sur cette rareté, et de faire le point sur la pertinence de la critique la plus répandue à l'encontre d'Hergé : la misogynie du monde de Tintin...

  • En relisant les albums de Tintin sous le prisme de la faune et de la flore, les tintinophiles avertis auront à nouveau l'occasion de mesurer l'immense travail de documentation engrangé par Hergé et son équipe et de préciser des connaissances qui sont souvent bien anciennes ! Plus de 200 entrées pour relire les albums d'un autre oeil même si l'on pense les connaître par coeur...

  • Au cours de ses nombreux voyages, de 1929 à 1976, Tintin n'hésite pas à se fondre parmi la population qui l'entoure en adoptant ses costumes. La lecture des albums des aventures de Tintin permet d'analyser presque un demi-siècle de mode vestimentaire en Europe et d'admirer des costumes venus des pays où Tintin était censé exercer son métier de reporter : en Amérique, en Asie, en Afrique. Hergé a mis un soin particulier à reproduire les vêtements de l'époque des habitants des pays traversés par son héros.

  • Hergé avait parsemé ses albums de mots ou d'expressions en langues étrangères dont il ne fournissait pas la traduction. Certains lecteurs se demandent même si ces transcriptions ont un sens : pour l'essentiel, la réponse est oui. Mais que signifient-elles ? C'est là l'objectif de ce petit ouvrage : profiter des aventures de Tintin pour découvrir d'autres langues, parfois l'origine étrangère de certains noms et, surtout, fournir au lecteur la traduction de tout ce qui est écrit dans des langues autres que le français. Hergé nous réserve quelques surprises, pour notre plus grand plaisir !

  • Tintin est un héros dont les capacités étonnent tous les lecteurs : il sait aussi bien conduire une automobile qu'une moto ou un char d'assaut, il sait piloter tous les avions et presque les fusées. En analysant tous les moyens de transport présents dans les albums, utilisés ou non par Tintin lui-même, le lecteur sera surpris par la précision des détails dessinés par Hergé. Il apprendra aussi de très nombreuses informations à partir des dessins des albums, et cela en s'amusant à les relire avec un autre oeil.

  • Vous avez déjà lu des albums d'Hergé et vous pensez bien les connaître. Mais est-ce si sûr ? Ainsi, par exemple, vous souvenez-vous de l'événement très important qui a inspiré Le Sceptre d'Ottokar ? Savez-vous pourquoi le Pérou n'a pas du tout apprécié la parution de L'Oreille cassée ? La gare de Moulinsart a-t-elle existé ?... En cherchant la réponse à ces 300 questions vous allez lire ou relire les albums avec un autre oeil et vous saurez pourquoi ils sont destinés aussi bien aux enfants qu'aux adultes de 77 ans et même plus !

  • Les pays visités par Tintin au cours de ses aventures ne sont pas tous imaginaires. La documentation d'Hergé permet d'identifier des monuments, des immeubles ou des lieux publics. Tintin entre dans un cinéma à Shanghaï : en existait-il à l'époque du Lotus bleu ? Quelle ville est représentée par la maquette détruite par les Bordures dans l'Affaire Tournesol ? En partant à la recherche des lieux visités par Tintin, le lecteur fera à son tour un voyage qui le mènera à travers quatre continents.

  • Cet ouvrage a été conçu pour aider le lecteur à identifier les influences artistiques, picturales, cinématographiques, musicales ou littéraires du père de Tintin. Où peut-on voir un tableau de Picasso ou un autre de Sisley ? Quels designers modernes ont inspiré Hergé pour représenter le mobilier présent dans les albums ? Quels cinéastes ont influencé Hergé ? Avec les moyens de l'époque, Hergé avait réussi à rassembler une documentation très variée, tant artistique que scientifique.

  • En partant à la découverte des contextes géographique et historique des albums qui ont enchanté notre enfance, on les relit avec un tout autre regard, même après 77 ans ! Et si la lecture des aventures de Tintin pouvait nous permettre d'enrichir nos connaissances ? C'est tout le pari de cet ouvrage qui analyse chacun des vingt-trois albums et qui promet quelques surprises...

  • À la suite des 12 nouvelles des "Chroniques de Madagascar", ces quatre récits sont à mi-chemin entre le roman, le conte et la nouvelle. Dans la ville d'Antananarivo, les villages tsimihety de l'Ouest et en Algérie, ils mettent en scène des personnages à la vie à la fois ordinaire et fascinante. Le lecteur accompagnera paysans, citadins et soldats dans leurs dilemmes et leurs découvertes grâce à des écritures qui mêlent habilement le rêve et la réalité. Loin des caricatures exotiques, ces textes malgaches attestent du dynamisme d'une langue française résonnant de multiples échos.

  • Ce petit guide a été conçu pour être un outil pratique à avoir toujours sous la main pour s'y référer à tout moment. Son format, vous permettra de le glisser aisément dans une poche, un sac à dos ou une valise.

  • Encadré par le Code noir, rédigé sous Louis XIV et modifié sous Louis XV, l'esclavage fut aboli une première fois par la Convention en 1794, rétabli par Bonaparte en 1802, puis à nouveau et définitivement aboli en 1848. Voici les versions de ces textes de lois.

  • Douze écrivains originaires de la Guadeloupe et de la Martinique témoignent leur commun attachement à leurs îles natales ou adoptives. Leurs écritures, en français ou en créole, associées à l'image ou à la musique du slam, en prose ou en vers, témoignent de la richesse de la créativité littéraire de la région. Inspirées par leurs aînés, mais libres de toute école, leurs plumes sont tout à la fois des Caraïbes et du Monde.

  • Les enfants du Khat

    Mouna-Hodan Ahmed

    • Sépia
    • 8 Janvier 2016

    Asli n'a pas toujours été cette jeune fille sage, pratiquante et studieuse, cette grande soeur bienveillante et responsable. Elle aussi, à l'instar de ses camarades désoeuvrés, délaissés par des parents obsédés par le khat, a goûté aux plaisirs faciles et vains, aux divertissements futiles, aux tentations de la nuit... Cette chronique de la vie quotidienne à Djibouti livre le tableau d'une société gangrénée par le khat et celle d'une jeunesse à l'avenir compromis. Inquiète et révoltée par amour pour son pays, l'auteur conserve néanmoins l'espoir qu'un jour prochain il se réveillera.

  • Les différences culturelles sont infiniment complexes. Parfois il est agréable de les ressentir, parfois il est nécessaire de les comprendre, ou, tout au moins, de les lire. Cet essai trace les contours de la diversité culturelle à travers quelques grandes dates qui marquent l'apparition de nouvelles façons de penser. Nomadisme ou sédentarité, oralité ou écriture idéogramme ou alphabet, analogie ou analyse, polythéisme ou monothéisme, écriture manuscrite ou imprimerie, peu à peu les hommes choisissent ou non une nouvelle façon de penser, d'agir, qu'ils vont céder à leur descendance...

  • Arthur Rimbaud fut le premier Occidental à s'installer à Harär, cité naguère interdite de l'Est africain. En 1883, afin d'élargir le champ de ses activités commerciales, il envoie son collaborateur, Constantin Sotiro, vers une région aride et inexplorée, l'Ogaden somali, entre autres réputé pour la dangerosité de son peuple. De cette incursion ressortira, rédigée par Rimbaud, la Notice sur l'Ogadine, dix pages complexes à l'étrange destin qui abondent de savoirs jusqu'alors ignorés.

  • Ce livre présente l'Ethiopie telle que des artistes éthiopiens la voient, sans influence extérieure ou étrangère. Les peintres nous offrent, outre la beauté dépaysante de leurs tableaux, une vision de l'Ethiopie vue de l'intérieur. Le grand sujet c'est leur pays, leur société, sa vie quotidienne, ses traditions, son histoire. Un monde où l'humain est au centre. (multiples reproductions en couleur)

  • Une Rwandaise témoin du génocide revient, 23 ans après, sur les lieux du drame. Entourée de son fils survivant et de ses deux enfants métis, elle tente de rétablir la relation avec ceux qui sont désormais les acteurs d'une société transformée. Le personnage-narrateur, un double que regarde l'auteur, observe, se souvient, scrute, analyse. À la fois intime et pudique, son récit oscille entre évocation, litanie, métaphore, passé, présent. Un témoignage sensible et puissant sur ce que peut la littérature après l'irréparable.

  • Le zodiaque chinois insolite est un outil linguistique original et indispensable pour apprendre en s'amusant : vocabulaire clé, adages et dictons sont ici abordés. À travers l'exemple des signes astrologiques, cet ouvrage permet aux lecteurs de s'initier à la sagesse traditionnelle, aux coutumes ainsi qu'à la culture d'hier et d'aujourd'hui de l'empire du Milieu. Loin des stéréotypes et des idées reçues, la culture populaire et l'humour donnent une vision décalée d'une société chinoise en perpétuelle mutation.

  • David Jaomanoro

    Dominique Ranaivoson

    • Sépia
    • 15 Avril 2017

    David Jaomanoro (Madagascar 1953 - Mayotte 2014) a écrit toute son oeuvre en français : poésie, théâtre, nouvelles. Encore en partie inédite ou difficile d'accès, la voici présentée dans cet ouvrage. Ces témoignages sur l'auteur et ces analyses sur ses textes permettront d'entrer dans cette oeuvre simple, drôle, traversée par des personnages issus de régions et de milieux variés, qui est aussi le lieu d'expériences langagières étonnantes, de prises de position audacieuses et d'une réflexion subtile sur la situation sociale à Madagascar et à Mayotte.

  • Le témoignage de Zakarla Fadoul constitue un document de première importance au moment où le Tchad envisage de traduire Hissène Habré en justice.

empty