Nahal Tajadod

  • Au XIIIe siècle, alors que la Perse est à feu et à sang sous les assauts des Mongols, le mystique Shams de Tabriz (1185-1248) part à la recherche d'un maître qui saura être son disciple. Après des années de quête infructueuse, il parvient à Konya en Anatolie et trouve Mowlana, cet homme vanté pour son enseignement et sa majesté mais prisonnier de sa renommée. Shams sera son libérateur. Par leur rencontre puis leur séparation, Mowlana deviendra l'un des poètes les plus vertigineux de la littérature mondiale, que nous connaissons aujourd'hui sous le nom de Roumi.

  • Elle joue

    Nahal Tajadod

    Deux femmes se parlent. Deux Iraniennes. La première, née après la révolution de 1979, et qui n'a connu que le régime islamique, est une jeune comédienne au succès grandissant. La seconde, écrivain reconnu, a grandi dans l'Iran du Shah.Nous les suivons pas à pas dans leur vie quotidienne. La première raconte son enfance, sa découverte de l'amour, ses engagements politiques, ses démêlés avec la censure, son exil. La seconde, installée à Paris depuis trente ans, se souvient de l'Iran de sa jeunesse où elle pouvait se promener sans foulard et en minijupe.Un roman à deux voix se construit, drôle, pathétique, violent, doux parfois. Les deux femmes confrontent leur passé et leur présent, se racontent et racontent la vie des femmes dans l'Iran d'aujourd'hui.Dans ce livre bouleversant qui ne ressemble à aucun autre, Nahal Tajadod retrouve les accents de vérité qui ont fait le succès de Passeport à l'iranienne.

  • À l´intérieur du Masnavi, l´oeuvre maîtresse du grand mystique Rûmi, Nahal Tajadod a choisi trente-sept récits, qu´elle a adaptés et revisités. Ils sont allégoriques, surprenants, assez souvent énigmatiques. Ils mettent dans le même sac les pets d´un âne et la plus haute spéculation mystique, la résolution des contraires, la nécessité de l´absurde.
    Pour nous présenter ces histoires, Nahal Tajadod a inventé un personnage vraisemblable, un relieur de Neyshabour, ville importante du Khorassan, province du nord-est de l´Iran. Comme Rûmi, le relieur vagabond doit s´enfuir. Au dernier moment, il doit abandonner sa maison, son travail, ses ouvriers. Amateur d´histoires, il va devenir histoire lui-même, dans ses rencontres et dans ses aventures, avant de rejoindre Rûmi en Anatolie, d´entrer dans son intimité, d´assister à son enterrement.
    Cet ouvrage reprend le texte, sans les illustrations, d´un livre paru chez Albin Michel en 2006

  • Un groupe de Chrétiens iraniens - des missionnaires - cherche refuge en Chine sous la dynastie des Tang. Ils se disent porteurs d'une « religion radieuse », toute de lumière. Ils parlent d'un messie, qui s'appelle Jésus, et qui serait mort sur une croix pour tous les hommes. Cela se passe à l'époque de Charlemagne. En un temps où l'Europe se cherche encore, les premiers Chrétiens arrivent de la Perse en Chine. Comment les Chinois vont-ils recevoir ces nouveaux venus, dont l'empire vient d'être abattu par les Arabes ? En mêlant des personnages historiques et d'autres qu'elle a imaginés, Nahal Tajadod raconte une parenthèse extraordinaire, un moment d'accueil et de tolérance. Nous pourrions dire : de culture. Plus tard, quand le pouvoir se sent menacé, il se fait plus dur, plus aveugle. L'utopie, qui a duré deux siècles, s'achève en exil forcé, en massacre. Révoltes, rituels, déguisements, perfidies, grâce incomparable d'une nature domestiquée, manie des titres honorifiques, extrême précision des habits, des nourritures et des objections théologiques : un livre lointain, et pourtant très proche, un voyage là-bas et ici, une « rareté de l' Histoire ».

empty