1

  • Une nouvelle série CP pour trembler... de rire !Résumé : Noa, Ama, Tom et Anis sont en CP. Ils sont ravis d'aller au cours de sport avec leur super prof, Nico. Sauf qu'aujourd'hui, Nico est bizarre : il a une drôle de tête et il bave. C'est comme s'il s'était transformé... en zombie !
    Un zombie ? Ça n'est pas trop grave : les CP n'ont qu'à le pendre par les pieds !
    Dès 6 ans.

  • C'est officiel. Margot tient la lettre entre ses mains. Elle est admise en sixième au collège du Parc des Grands Pins. Enfin elle entre dans la cour des grands ! Mais avant tout, les préparatifs : acheter un carnet de correspondance, faire des photos d'identité, photocopier les certificats de vaccination... et surtout décider de la tenue qu'elle portera pour le premier jour. Sa soeur aînée est catégorique : jean, et surtout pas de cartable ! Le jour tant redouté arrive. Tout le monde a un cartable, et quasi toutes les filles sont habillées en jupe... Une déconvenue qui n'empêchera pas Margot de se présenter aux élections des délégués de classe. Car Margot rêve de devenir populaire...

  • "Lui un peu voyou, elle un peu bêcheuse, ces deux bambins qui totalisent moins de vingt-trois printemps vont se rencontrer, se flairer, se reconnaître et vivre dans l'incompréhension générale ce qui est légitime d'appeler un grand amour.
    J'aime dans ce roman de Patrick Cauvin - outre toutes les qualités de fraîcheur, de légèreté, d'invention qu'il faut pour faire l'enfant sans faire la bête - ce qu'il dit sans avoir l'air d'y toucher et qui va beaucoup plus loin que son joli récit."François Nourissier
    Best-seller des années 80, e=mc2 mon amour, le grand roman de Patrick Cauvin, trouvera de nouveaux lecteurs avec Pythagore, je t'adore qui en est la suite.

  • Crame pas les blases, dans l'argot des cités, veut dire donne pas les noms. Si l'on se fait prendre par un flic, un contrôleur de la RATP ou un prof, on ne balance pas. On ne collabore avec aucune autorité. Comment briser cette loi du silence quand on enseigne le français en zone sensible à des élèves qui deviennent hypersensibles, voire agressifs dès qu'on prononce le mot devoir ? Grâce à la poésie. Pendant deux ans, des élèves de sixième et de cinquième ont fait rimer le monde clos de la banlieue avec le plaisir des mots, inventant une nouvelle mythologie urbaine où se croisent dealers, bolosses, condés et racailles : un monde féroce, cru, émouvant et drôle. Crame pas les blases est un instantané de ce que pensent et ressentent les enfants de la société périphérique, un reportage sur la banlieue, par ceux qui y vivent, un exemple de ce que peuvent faire des élèves considérés comme irrécupérables.

empty