Nos espoirs croisés

À propos

« Il veut en finir, elle adore la vie... saboter un plan n'a jamais été aussi vital. »

Lorsque Debbie débarque dans l'école de commerce de ses rêves, elle ne désire qu'une chose : gagner son indépendance et vivre de grandes aventures.
De son côté, Camille est un étudiant asocial qui souhaite en finir, et pas n'importe comment : de façon propre, digne, et sans risque d'échec.

Il touche d'ailleurs au but, quand Debbie fait irruption dans sa vie.
Dès lors, pour l'un comme pour l'autre, plus rien ne se passera comme prévu...

Découvrez une rencontre explosive racontée à deux voix qui vous mènera tantôt aux rires, tantôt aux larmes.



Rayons : Romance > Romance

  • EAN

    9782411000824

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    224 Pages

  • Poids

    860 Ko

  • Distributeur

    ePagine

  • Diffuseur

    Demarque

  • Entrepôt

    Entrepot Numérique

  • Support principal

    ebook (ePub)

Iman Eyitayo

  • Naissance : 1-1-1988
  • Age : 33 ans

Née en 1988, Iman raconte des histoires depuis son plus jeune âge. Inspirée de jeux vidéo et passionnée de dessins, elle commence très jeune à réaliser des bandes-dessinées qu'elle partageait en secret avec sa petite sœur. Elle ne se met à l'écriture que beaucoup plus tard, en Décembre 2011, lorsqu'elle tombe sur de vieux dessins de son enfance. Elle décide alors de peaufiner sa toute première œuvre « Coeur de flammes ». Après en avoir rédigé le 1er tome, sa sœur ainsi que quelques proches l'encouragent à le faire lire, le corriger, puis à le publier. En dehors de l'écriture, Iman est une hyperactive touche-à-tout et autodidacte qui aime voyager, découvrir des langues étrangères (pour l'anecdote, elle a appris le chinois sur internet et le parle couramment depuis), écouter de la musique, regarder des séries (américaines et taïwanaises), dessiner de temps en temps et jouer aux jeux vidéo. Elle travaille à temps plein en tant que chef de projet dans une entreprise d'informatique et essaie de se consacrer à sa passion le week-end.

empty